CHRONIQUE KAARIS VS BOOBA : LA MOITIE D’UN POTO C’EST LA MOITIE D’UN TRAÎTRE.

Dans le système du Rap Français, une nouvelle rivalité est représentée par deux groupes distincts, mais d’égale importance : ces 2 camps sont eux-mêmes représentés par White, qui enquête pour le 92i, et Louis, jeune recrue chez Back To The Futur.Voici leurs histoires.

Une chronique et des personnages inspirés par des faits réels.

Tin, Tin !


#1 (White)

Au départ de cette journée là rien n’annonçait le bordel que ça allait devenir.
J’vous explique, moi j’m’étais retiré du banditisme et je n’avais pas eu d’emploi stable depuis décembre 2011 ce qui fait que j’avais un petit rythme de vie complètement new-yorkais:
J’me levais a 15h30 du matin j’enjambais 2,3 cadavres de pizzas et j’allais m’faire des pancakes.

J’vivais de viols et d’petites copines, de vols et d’petites combines, de mix-tapes et d’petites compiles.

Ce matin là je reçois un SMS d’un numéro inconnu +336…. :

 » – White c’est Chris , j’ai du boulot pour toi. Rejoins nous au plus vite dans la foret de Meudon. »

C’était Chris Macari, il aimait trop donner des rendez-vous dans des forêts , des lacs et d’autres trucs de lutins comme ça.

J’crois que je n’étais pas entré en contact avec le 92i depuis qu’on avait été chargé de tirer sur La Fouine début 2013.

J’aurais dû refuser… Bien sûr que j’aurais dû refuser à chaque fois que j’ai travaillé avec une équipe du Rap Game il m’est arrivé des trucs de bandes dessinées.

Bon j’ai accepté… bah oui sinon j’serais pas là à vous l’raconter.

Du coup après 2h30 de route j’arrive devant cette vaste forêt, je tamponne un renard, je gare mon véhicule puis j’le laisse à l’abandon comme dans GTA.

J’active le code d’armes et j’m’enfonce dans la forêt en semant des petits bouts de pain sur mon ch’min genre le petit poucet.

Au bout de 1h30 de marche sans croiser la moindre trace de civilisation j’en suis arrivé à deux conclusions :
1. Soit cette forêt avait la même superficie que le Congo
2. Soit je m’étais perdu et tournais en rond depuis plus d’une heure.

Par chance j’ai croisé deux scouts qui passaient par là, j’ai demandé mon chemin et j’ai voulu la jouer relax :

Ok merci… Sinon ça cherche des Coconfort ou quoi ? lol

Mais quand ça m’a coursé avec des couteaux-suisses et des baskets Quechua™ j’ai vite compris que ce genre connerie c’était plus d’mon âge.

M’enfin c’est donc après quelques aventures PeterPanesques que j’arrivai dans la cabane lieu du rendez-vous.

Y’avait Mazalaza qui gardait la porte de la cabane, il portait une toge noir et une longue capuche recouvrait les 3/4 de son visage, il me tint a peu près ce langage :

Evandum esperanti spiritis.

– Ça veut rien dire.

– Lol tu parles latin ?

– Non.

– Ben comment tu sais que ça veut rien dire ?

– Parce que t’es un connard Mala, je sais très bien qu’tu parles pas latin.

– … Tu veux qu’on s’la donne ?

– Oui.

Là il s’est retourné pour poser sa sacoche et j’en ai profité pour m’introduire, quand il s’est relevé il a dit :

Vas y j’suis prêt viens maint… Mdr ah l’bâtard !

À l’intérieur c’était vachement glauque la pièce était éclairée par des bougies et une dizaine de silhouettes capuchées se confondaient dans l’ombre.
Un moment j’ai même cru voir le diable mais en fait nan, c’était pas lui.
On était nombreux, sombres et anonymes…
On aurait dit une regroupement d’fans de Mylène Farmer.

Ah White enfin ! Bon tout l’monde est là on va pouvoir commencer la réunion.

S’est exclamé Chris Macari avant d’insérer un cristal dans un rocher.
Là y’a un hologramme de Booba qui est apparu en plein milieu d’la pièce, tout l’monde a posé un genoux à terre comme si c’était Apophis.
J’comprenais plus rien j’croyais qu’il fallait être Kryptonien pour faire ce genre de connerie.

Booba (ou plutôt son hologramme) portait un slip et de grandes chaînes en or tombaient sur son corps huilé, il ressemblait grave à Xerxès.

Il a écarté les bras et a rompu l’silence :

– IZEER. Donc je vous explique l’heure est grave, l’heure est à l’ingratitude, l’heure est à la punition.
Kaaris m’envoie des piques depuis quelques temps dans ses freestyles sur Skryr… EH C’EST QUI QU’ESSAYE D’ME FRAPPER ?! ÇA SERT A RIEN WESH JE SUIS UN HOLOGRAMME ET ÇA FAIT BUGUER L’RESEAU !

– Lol ouais xcuse

– J’disais : Kaaris nous a déclaré la guerre, À TOUS MES RATES-PI il est temps pour nous de le renvoyer dans le trou duquel on l’a sorti !!!

Cette dernière phrase a foutu un bordel monstre tout l’monde a levé sa lance en l’air en hurlant comme les hommes des sables sur Tatooine.

Donc en résumé il semblait que Booba n’avait plus le contrôle du monstre qu’il avait créé un peu comme le Dr Géro avec les cyborgs n17 et 18 et qu’il comptait sur ses disciples pour ramasser ses pots cassés.

On a d’abord dû prouver notre loyauté en insultant quelques mères au format 16/9ème devant la caméra de Chris Macari puis j’ai été convoqué à part par Chris et L’hologramme de Booba.

– White la guerre va bientôt éclater et faudra se battre.
Si on t’a convoqué c’est qu’on a une mission bien précise pour toi : prends la liste que voici et essaye de réunir ces personnes là.

J’ai dit :

– Écoutez les mecs vous êtes sympas mais j’vois pas pourquoi j’accepterais de bosser sous les ordres d’un hologramme en slip. Parlons de ma paye avant tout.

Mais quand Booba a repris :

Ben 1 million par ci, 1 million par là !

J’ai juré fidélité comme à la table ronde.

Pour réussir ma mission on m’a équipé d’une tenue Unkut™ et de gadgets complètement inutiles comme Jerry des Totally Spies.
Je devais donc réunir une poignée d’hommes genre Samuel L. Jackson dans The Avengers


#2 (Louis)

Je connais pas la recette du succès mais tant que je serai dans la cuisine, tu boufferas tout ce que je prépare.

Quand Kaaris a sorti cette phrase on était posé au studio avec les mecs de Therapy et il nous faisait à manger.

A la base on lui avait juste demandé si ça n’allait pas être trop galère de continuer sans le fangroupe de Booba.

Je vous explique :

On était en embrouille avec Booba depuis une histoire de fou qui avait mal tourné.

Au départ Booba nous avait demandé de prouver notre loyauté au 92i, il se prenait pour La Reine D’Angleterre.

Donc avec Kaaris et Miky on y va on fait le truc, c’est Chris Macari qui est derrière la caméra et on fait les choses correctement.

Sauf que une semaine plus tard on voit ce que ça donne et on se rend compte que Chris Macari il a fait des dingueries :

– Un gros montage avec des séquences où ça montre la daronne de La Fouine quand elle était encore vivante.
– Des passages d’abord de Rohff et ses frères enfants jouant avec des pistolets NERF.
– Puis de Rohff à son procès après avoir braqué son frère.
Ainsi que les témoignages de ce dernier.

Tout ça sur un fond de musique pop.. des dingueries mon frère.

Normal Kaaris il a pété un câble on s’est rendu au bureau de réalisation de Chris Macari, Kaaris a exigé :

– Appelez moi le directeur !

La secrétaire a répondu :

– T’as cru c’était La MAAF ici ou quoi ?

Kaaris a attrapé la meuf par les cheveux et il a cogné sa tête sur le bureau.

– Il est sorti pour un rdv d’affaire..

Cette fois ci elle a coopéré comme à La Préfecture.
Kaaris a explosé sa tête contre le bureau pour la 2ème fois consécutive.

– Ok. Monsieur Macari est à une réunion secrète mais j’en sais pas plus.

Après il l’a étranglée jusqu’à l’évanouissement et a traîné son corps comme dans Metal Gear Solid.

Wallah Bilaye c’était pas bien.

Dès lors Kaaris a juré que cette vidéo n’allait pas sortir comme ça.

On est parti à Gare du Nord pour avoir plus d’infos auprès du dernier featuring connu de Booba, un groupe de Boulogne qui se nomme « SDHS ».
A Boulogne nombreux sont les rappeurs légendaires genre Salif, LIM, Zoxeaetc.
Forcement à la sortie du RER D on s’attendait à voir des tueurs de malade.

Une fois dépassé le Foot Locker on entend :

C’est qui ? C’est Mama ! C’est qui ? C’est Mama ! La Puissance !! La Puissance !!

Miky a direct compris qu’on était tombé dans une embuscade.
Un groupe de renois crêtés qui suçaient des tétines et qui portaient des t-shirts même il y a le singe dessus nous ont encerclés comme dans un film de Bruce Lee.

J’avais un nunchaku et il faut le savoir, j’aimais bien être encerclé par plusieurs adversaires quand je suis armé d’un nunchaku mais Kaaris m’a arrêté et a pris la parole.

– C’est vous HDMI ?
– SDHS Sale Bâtard ! Tu veux quoi ?
– Savoir où se trouve Macari et Booba et j’te l’ré-pe-trai-pas.

Ça parlait peu et nos ennemis avaient des coupes punk comme dans Ken Le Survivant, j’adorais ça.

Là leur chef s’est avancé vers nous, ses gars ont mis une instru de Logobi GT et il a ouvert le duel.
Le mec a commencé à sortir ses meilleurs mouvements, derrière t’entendais une meuf avec la voix à T-Pain qui chantait :

Elle danse sexyyyy pooouuur toooi !

Avec des gros bruits de basse.
C’était ridicule mais c’était notre seule chance donc Kaaris a commencé à rentrer quand ça faisait :

– C’est La Danseeuu des Loveurs ! Danse des Loveurs ! Logobi Tah La GT !

Mais Miky a interrompu ça :

– Jure t’allais faire un battle là ?
– Ouais et je m’en bats les couilles ! Je faisais du break avant je m’en bats les couilles !

Et là Miky a pris mon nunchaku et il a niqué des grands-mères.
Il alternait entre balayettes et coups de nunchaku dans la nuque avec la même grâce que Maxi le mec de Soul Blade.

Ensuite il a attrapé le chef par sa crête le mec a fini par avouer que Booba n’appréciait pas trop la montée de Kaaris dans Le Rap-Game maintenant Booba voulait sa peau et désormais il était à notre recherche.

Ce bougzer de mauvais augure nous avait annoncé une sale nouvelle.

Sous le coup de la colère Kaaris lui a rentré le même chassé que dans 300 en criant : « This is Sparta ! » Et le gars est tombé dans les rails du RER D.

Dépité je me disais que déjà Le Négro dans 300 il était bête parce qu’il se met dos à un puits sans fond avant d’annoncer une mauvaise nouvelle.. Et lui ce génie de SDHS il fait la même chose dos aux rails du RER D.

– T’étais pas obligé de faire ça

A dit Miky qui semblait excédé par tant de violence gratuite.

Je m’en bats les couilles.

A répondu Kaaris.

Miky a brefé la discussion avec Kaaris et m’a interpellé :

– Le nom de « White » te dit quelque-chose ?

Mon sang s’est glacé comme celui de Ao Kiji.

– Non, ça ne me dit rien.

Ai-je marmonné en serrant les dents.. Bon sang ! White était sur l’affaire ! Mon avantage sur lui était qu’il ne devait pas savoir que moi aussi j’étais sur cette mission.

– Tu parles tout seul ?

M’a demandé Kaaris me stoppant dans mes pensées.

– Oui en fait..
– Je m’en bats les couilles
– Mais..
– T’as pas entendu ?

Direct après cet échange sympa on a repris la route.


#3 (White)

J’avais commencé ma chasse de tête, j’étais sur le quai en partance pour Orléans dans l’but de récupérer Dosseh(le 1er de ma liste) quand un membre de la SDHS avec un pull Baby Milo™ est venu me voir tout essoufflé.
Apparemment, il sortait d’une grosse mêlée et il avait été épargné pour me transmettre un message.
En gros il m’a expliqué que 3 mecs de type Sevranais avaient à eux seuls décimé toute l’armée de la SDHS à GDN même.

– Avec un nunchaku ? Tu t’fous d’ma gueule Curtis ?!
– Billaye ! Apparemment ça a fait des montages de Cyber-Swoììn sur Instagram. Nous à la base on a proposé un battle puis d’un coup y’a un mec, Micky j’crois, il a commencé à frapper des nuques avec son nunchaku.
– Micky tu m’dis ? Et les 2 autres ?
Y’en a un il lâchait que des « Tu reconnais ou tu nies ? » Avant chaque écrasement d’tête.

J’ai noté ces informations sur mon calepin.

– Ouais ça c’est sûrement Kaaris , c’est lui la cible principale. Et le 3ème ?
– Le 3ème on l’avait jamais vu, c’est un taré ce mec ça s’voit ! C’est lui qu’a donné l’idée du nunchaku ça l’a appelé Louis j’crois.

Je connaissais qu’un seul nègre assez désaxé pour utiliser ce genre d’armement, mon comparse Louis… Louis Baltimore.

Il ne devait pas être au courant que j’étais sur le coup, cette fois on était pas dans l’même camp, ça rajoutait une difficulté en plus.

– Ok Curtis, merci, tu peux disposer.
– Attends ils m’ont aussi chargé d’un message avant de partir, c’était un truc comme : « Les nymphes sont prêtes pour l’grand saut »
– ??
– Non… Le linge est à sortir du seau
– ???
– Ah non ! LES SINGES VIENNENT DE SORTIR DU ZOO !

A ce moment là j’ai lâché un « Ksoooo » comme dans les mangas en V.O, cette fois c’était sûr c’était bien Kaaris et cette phrase annonçait clairement que la guerre avait éclaté.

– Ok Curtis changement d’plan alors pour commencer tu vas prendre cet argent, tu vas m’enlever ce pull hideux et tu vas me raser cette crête de Ptérodactyle.
Ensuite t’iras faire un crochet sur Aulnay récupérer Papyss 92i tu lui expliqueras le probl…
– Un pterodact.. Quoi ?
– Tu m’coupes quand j’parle fils de pute ? … Un ptérodactyle. C’est l’une des premières espèces de dinosau… Eh mais vas y on s’en bat les couilles de ça va récupérer Papyss ça urge.

Ok les choses venaient de s’accélérer, Dosseh, Papyss c’était réglé il me restait plus qu’à récupérer Kennedy.
Ah oui y’avait aussi un certain N.I.R.O mais quand on m’a dit qu’il faisait des projets avec des noms curieux comme « Paraplégique » ou « Rééducation » j’me suis dit qu’il me restait un peu de morale pour ne pas faire combattre un handicapé moteur.

Après avoir récupéré Dosseh sur le quai on s’est directement rendu chez Kennedy sur Villeneuve Saint-George dans la banlieue Sud Parisienne : Le 4-20-14.

Kennedy c’était le mec qu’il nous fallait il en voulait à toute la Terre depuis que son dernier album ne s’était écoulé qu’à 70 ventes et il était déterminé à niquer une quantité indénombrable de mères.

On a même pas eu besoin de lui détailler l’affaire, pour l’enrôler on s’est contenté de le verrouiller avec une arme et de presser la flèche du haut comme CJ dans San Andreas.

Avec Dosseh, Papyss, Kennedy et Gradur qui nous avait rejoint en route, l’équipe était quasi-complète.
Maintenant fallait préparer le plan d’attaque direction le QG dans la cabane de la forêt.


#4 (Louis)

Notre semaine de Planète Rap s’était bien passée hormis qu’il fallait expliquer à Fred de Sky pourquoi Booba faisait des petits montages Instagram sur nous et pourquoi Booba traitait sa mère de pute.

Fred a juste dit en souriant :

– Ah c’est pas grave :), de toute façon je ne tiens pas 1min30 contre Booba.

C’est là que j’ai compris que Fred c’était juste une salope et que c’était pas de la diplomatie.

Pour revenir aux montages Instagram, Booba il faisait des trucs d’enfant : il a mis une perruque sur une photo de Kaaris et lui a dessiné du maquillage avec du rouge à lèvres en l’appelant « Tata Clarisse ».

Après il fallait aussi expliquer pourquoi on faisait rapper tous les mecs les plus dégueulasses du 93 mais l’explication était simple.
En vrai il nous fallait une équipe donc Kaaris jouait la carte de la solidarité du 93.

Bien évidemment c’était le dawa. Même qu’un moment un rappeur de Bobigny du nom de Worms-T semblait poser correctement mais les mecs de Sevran faisaient tellement de bruit qu’on l’entendait pas.. On aurait dit quand Rim-K a fait son couplet dans « Pour Ceux ».

Encore après on a pris des photos avec les gars du 93 en mode c’est notre team mais on ne connaissait qu’un seul mec dedans.

Ce mec c’était « Noah Lunsi » un mec des Rougemonts avec des tatouages tout droit sortis de Crying Freeman.

Il nous a proposé de recruter « Dims Therapy » anciennement Dims 92i.

Dims Therapy c’était un ancien supporter du 92i mais il a eu des problèmes avec les gars à Booba on sait pas trop ce qui s’est passé mais il s’est fait vanner sale, c’était trop sale même.

Ils ont tellement été malpropres avec lui que Dims a décidé de suivre son propre Nindo, celui de Therapy 2093.

Bref ses infos auraient pu être utiles.
Nous on est allés devant chez lui en écoutant « I’m so Hood » de 50.

Et une fois devant la porte on a entendu :

– N’avancez plus ou mon armée de 500 hommes va s’abattre sur vous !

Kaaris semblait terrifié :

– 500 hommes !! Mais c’est un truc de malade !!

J’ai respiré un grand coup et je lui ai expliqué que 500 hommes ne pouvaient pas tous tenir dans un F2 de 45 mètres carré.
Après j’ai demandé qu’il arrête d’être naïf comme ça, il a répondu :

– Je m’en bats les couilles ! Si je veux je suis naïf y a quoi ? Même si je suis naïf je vous baise.

Et là on entend distinctement la voix de Dims qui disait être « armé d’un fusil à lunette » et venir « d’une île peuplée de snipers ».

Ce mec mentait comme Pippo dans One Piece c’était écœurant.

Noah Lunsi a proposé qu’on enfonce sa porte genre les méthodes du GIGN.
J’ai expliqué qu’on ne devait pas le recruter de force, qu’on n’était pas au Libéria et j’ai obtenu qu’on me laisse essayer de le convaincre.

Alors à travers la porte j’ai dit à Dims :

– Ecoute Dims, Booba demande à ses gens de courir comme des esclaves.. Nous on veut que tu marches comme un roi.

Alors Dims a répondu qu’il n’avait jamais su marcher très droit et il nous a ouvert la porte avec un large sourire.

– J’ai envie de faire partie des vôtres maintenant c’est pour ça que mon nom c’est « Dims Therapy ».

C’est cette phrase qui a scellé notre alliance avec Dims.
Il semblait avoir rayé le symbole de son ex clan comme un mec de L’Akatsuki.

Et il faisait désormais partie de notre équipage.

Coaching payant car Dims possédait une information capitale dans cette guerre : il savait où se trouvait Chris Macari.

– Je sais parce qu’à l’ancienne il m’envoyait des sons mais personne ne veut me croire.

Après ces renseignements on est parti à Velizy dans le 78, Chris avait un appart là-bas. On a assiégé l’endroit comme L’Empire Perse.

Chris a d’abord ouvert la porte mais quand il nous a vu il a vite refermé pareil que Darryl quand les zombies ont essayé de forcer le passage dans The Walking Dead. Mais on s’est imposé comme des huissiers.

Dims nous a dit en pointant Macari du doigt :

– Oui c’est lui, il a même fait les montages sur votre vidéo pour que vous clashiez La Fouine et Rohff.

Direct Macari a crié :

– NE ME MENTIONNE PAS DANS TES MENSONGES RENOI !

Miky l’a endormi avec du chloroforme et un mouchoir comme dans Tintin parce qu’il semblait nerveux.
Moi personnellement j’étais pour l’anesthésier avec une seringue à la Dexter mais Kaaris a refusé en disant que lui il était pour que je ferme ma grand-mère.

Noah Lunsi a lancé en direction de Dims :

– Renoi t’es un bon mais tu balances et après tu pleures shrab Jesse Pinkman.
– Merci SwaggMan mais je me passerai de tes commentaires.
– Appelle moi encore une fois Swaggman et je te baise ta mère !

Miky a stoppé ces enfantillages car il avait du nouveau :

– Les enfants on se calme le vent est de notre coté.

A dit Miky tandis que Kaaris remplissait un sac avec le corps inerte de Macari.
Et Miky nous a montré un tweet de Mac Tyer nous apportant son soutien dans notre campagne.

Tellement on était galvanisés on a appelé Booba pour dire qu’on avait son gars, il a rep « Qu’il nous traquerait, qu’il nous retrouverait et qu’il nous tuerait » après il a raccroché et il a bloqué notre numéro.

– Il est bizarre ce raclo.

A marmonné Kaaris.

– Déjà il m’a unfollow sur Twitter et Instagram et il a unfollow Therapy.. Pourquoi il a unfollow Therapy ?

Il marmonnait en boudant comme dans la pub Petit Ecolier de Lu.

Quoi qu’il en soit on connaissait déjà notre recrue suivante.

Et cette fois on allait devoir passer par 4 Chemins, à Aubervilliers.


#5 (White)

– White on a déjà croisé cet arbre… on est perdu c’est ça?
– Ta gueule Curtis, j’essaye de joindre Chris mais il répond pas.

J’étais avec ma petite équipe dans la forêt en chemin pour rejoindre la cabane enchantée.
Gradur rien qu’il demandait si on était bientôt arrivé, je savais même pas d’où il sortait ce mec, à la base il n’était même pas sur la liste.
J’ai demandé :

– Mais qui c’est qui l’a ramené lawiss là ?

Dosseh a répondu :

– Billaye j’sais ap mais il casse les couilles, eh Gradur tu CASSES les couilles.

Après direct Gradur il a collé sa tête contre la sienne, ça s’bousculait du front avec énergie.

Ça allait s’la donner en pleine nature mais Kennedy nous a interrompu :

– Eh White c’est pas ça ta cabane gros ?

On était enfin arrivé.

Bizarrement Mala ne surveillait plus l’entrée et dans la cabane l’hologramme de Booba se baladait seul d’un bout à l’autre de la pièce.
J’lui ai jeté une pierre sur le crâne et quand il a répondu :

– Arghh qui a fait ça la putain d’vos mères ?!!

J’ai compris que ce n’était pas un hologramme, Booba avait finalement fait le déplacement.

– Wow alors le grand chef s’est finalement déplacé ?
– White l’heure est grave… Regarde plutôt.

Là il a double-cliqué sur un fichier et une vidéo s’est affichée, les images étaient insoutenables…
On y voyait Chris Macari agenouillé avec un sac Lidl sur la tête et 5 hommes masqués se tenaient derrière lui dans un style purement Alqaïdesque.

Ça lâchait des :

– 2,7 2,7 Rendez vous sans faire de résistance ! Pensez une seule seconde que nous mentons et mon équipe lui ouvre la chatte jusqu’au menton !

Booba il a trop voulu faire l’agent secret :

– Attends stop l’image ! Zoome sur le 3ème mec… J’ai peut-être une piste.

Ça lui a répondu sèchement :

– Mdr ouesh on est sur Windows Média Player™ arrête de croire qu’on est à la CIA.

On s’est tous foutu d’sa gueule en mode ça répétait « Gna gna gna zoome sur l’3ème » mdrr il avait pris la haine de fou.

– Vos daronnes à vous ! White faut faire quelque chose !!!

Ça sentait l’sapin pour Chris… Jusqu’à qu’un élément inattendu vienne changer la donne.

Mon téléphone m’alerta d’un sms envoyé par un certain « Youss Ricky », c’était bref et ça inspirait peu confiance :

– Kaaris srend actuellement sur Aubervilliers, il y sra vers 20h c le moment idéal si vs voulez lui tmber dsus. YoussRicky.

Mais on avait pas vraiment d’autre piste.

Booba m’a convaincu :

– Laisse tomber Morray c’est la guerre !!!

Fallait agir vite, j’ai balayé la table avec mon avant bras et j’ai étalé la carte de la Seine-Saint-Denis, j’annonçais le plan d’attaque comme le Général Crassus.

– ON VA ATTAQUER PAR CES POINTS LÀ ET LÀ
– …
– QUOI ?!
– T’es sérieux quand t’as fait tomber l’ordi là ?

1h30 plus tard : Aubervilliers Cité du Pont Blanc, on était dans l’hall de Mac Tyer, futur lieu du murder.

– Prêts les mecs ?

J’ai alors sonné à l’interphone du rappeur.
Kennedy a dégagé sa gorge d’une toux sèche puis il a dit avec une voix de pré-pubère :

– C’est l’livreur de Pizza ! J’ai 3 orientales et 1 océane.

Mac Tyer a répondu :

– Hein ? J’ai rien commandé.

Puis Kennedy a répondu :

– Si ouesh !

Il y eut un long silence hollywoodien puis :

– … Vas y j’arrive.

Là tout l’monde s’est caché.

Bon en fait c’est Fababy qui est descendu, ça l’avait envoyé en éclaireur.
Il s’est dirigé vers Kennedy en le prenant pour le livreur c’est à ce moment là que Dosseh a surgi de l’obscurité et l’a immobilisé par la gorge façon Hitman.

Booba s’est présenté à lui :

– C’est B20 tu t’rappelles de moi.. Pédé ?

Fababy a répondu :

– Kdkzkbdldb.

Puis Dosseh lui a un peu desserré la gorge pour qu’on puisse comprendre :

– Sisi hein vous avez 30ans et vous faites encore des canulars aux interphones.

Booba a repris :

– Si j’traine en bas d’chez toi j’fais chuter l’prix d’l’immobilier.

Avant de lui rentrer une grosse balayette de Première League, il avait pas apprécié son petit ton insolent.
Fababy est tombé sur le dos, il y a eu un p’tit flottement puis on a commencé à l’mêler salement.

– Appelle ton équipe on va tous vous baiser !!!

A crié Gradur un peu sur les nerfs.
F.a.b ne s’est pas fait prier il a donné l’alerte, en 1minute et 30 secondes toute la compagnie est descendue dans le hall.

Le combat allait pouvoir commencer.
Face à nous Mac Tyer x Kaaris x Noah Lunsi x Louis x Micky x Sultan et Fababy.

Nous étions 5 vs 7 alors tout d’suite j’ai suggéré qu’on s’batte dans le couloir étroit du hall, cela permettait de limiter le nombre d’ennemis à chaque attaque comme l’avait pensé Leonidas dans la bataille des Thermopyles.

Pas d’échauffement, pas d’politesse Booba nous a de suite écartés :

– LAISSEZ LE MOOI !!

Il a foncé la tête la première sur Kaaris, Kaaris en a fait de même.

Double dégât ! L’impact de tête était d’une puissance telle que l’onde de choc nous a projeté sur plusieurs mètres, une partie du Hall était déjà détruite.

Ils se battaient à puissance égale jusqu’à c’que Booba crie :

– 46 la taille du front-kick !

En envoyant sa Air Jordan™ en direction de Kaaris, ce dernier a alors saisi son pied en plein vol et l’a fait tourner dans l’sens inverse des aiguilles d’une montre.
Booba a fait le même genre de vrille que dans Tigres et Dragons avant de s’exploser contre une boîte aux lettres, c’était grave expéditif.

Il s’est relevé et a essuyé la poussière sur son polo Ukt™ :

– Mdr sale bâtard.

Pendant ce temps Micky et Papyss ont couru parallèlement en se regardant puis se sont arrêtés en dehors du Hall.
Ils tenaient à régler ça en 1 vs 1.
Micky a sorti un sabre et son adversaire a fait la même chose de son coté.

– Tu peux encore rejoindre le bon côté de la force !
– La muerté me va si bien
– Bah nique ta mère alors

La tension était palpable mais le danger venait de là où ne l’attendait pas. En effet c’est soudainement que Sultan a hurlé :

– À toi d’jooooouer !

En projetant Fababy front en avant comme un casse-bélier sur le torse de Gradur.

– GRADUR ATTENTION !!

A prévenu Dosseh.

Fababy planait comme un missile il allait lui transpercer l’corps comme Sangoku enfant contre le démon Piccolo.
Au dernier moment Gradur a pu esquiver l’attaque grâce à une technique Congo-shaolin qui consiste à flotter quelques secondes dans les airs en gonflant son corps comme un ballon.

Mais la paire Sultan/Fababy avait plus d’un tour dans son sac, individuellement leur potentiel de combat était insignifiant mais a eux deux ils formaient une équipe de choc. Ils avaient une palette de techniques complètement inédites.

Sultan s’est écrié :

– POUSSEZ VOUS !

En sprintant dans la direction de Gradur.
Tout l’monde s’est écarté , d’un coup il s’est jeté sur le dos, il a glissé sur plusieurs mètres puis il a positionné ses deux pieds pour recevoir Fababy…

– Non ne me dites pas que… C’est la catapulte infernale des frères Derrick !!!!!

A crié Dosseh.

On était tous bluffés c’était superbe !… Fababy a pris appui sur les pieds de sultan avant de s’élancer vers l’au delà… Le timing, la distance, l’élan tout était parfait !… Sauf qu’on était dans un hall… Il s’est littéralement encastré dans l’plafond à une vitesse phénoménale.

On ne voyait plus que ses jambes qui dépassaient puis quand il est retombé sur la tête… le carrelage s’est fissuré sous nos pieds.

Gradur a répliqué avec une attaque pleine de frénésie : Il a saisi le visage de Fababy dans une main et celui de Sultan dans l’autre comme Venom.
Là il les a soulevé puis il a sprinté en frottant leurs crânes contre les murs… on aurait grave dit une pub pour du gel Vivelle Dop™.

C’était trop, les deux comparses se sont évanouis et les cheveux de Fababy se sont deshérissés comme ceux d’un Super Sayian.

Toute la pièce était bouche-bée par une telle prestation mais Gradur respirait fort comme le Minotaure… L’inconvénient de cette technique est qu’elle demandait beaucoup trop d’énergie.
Il était exténué et sa course l’avait emmené directement dans le camp adverse, il était assiégé comme la Gaule.
Là toute la #TeamKaaris s’est ruée sur l’animal blessé et l’a roué de coups, après s’être battu comme un lion Gradur s’était éteint.

Louis avait profité de ce chahut pour venir briser la glace.


#6 (Louis)

C’était marrant que le 92i sache notre localisation alors que personne n’avait parlé en dehors du clan.

– Donc il y a un traître parmi nous ?

Ai-je demandé à White.
Il m’a avoué :

Élémentaire mon Cher Watsonmais pas nécessairement car t’as oublié une règle essentielle : on ne raconte pas ce qu’on fait ni à nos putes, ni sur Twitter.

Et je me suis souvenu que j’avais tenu mon shrab Youss Ricky au courant.

– Parfois je me demande si t’as un cerveau.

A ajouté Noah Lunsi.
Vexé je lui ai dit que j’avais pas de réflexion à me manger de la part d’un mec qui s’est tatoué un aigle sur la joue.

Il a calmement répondu que « c’était une colombe » et « qu’il n’avait pas assez de place sur la joue pour se tatouer la chatte à ma mère »… White était mdrr.

Cependant il avait raison : si Ricky m’avait vendu, ça voulait dire que par 2 fois un pote rebeu se retournait contre moi… Et personnellement je voulais en avoir le cœur net.

Mais pour ça il nous fallait sortir de ce traquenard.

– Booba voulait vous renvoyer dans un trou mais Aubervilliers ce n’est pas mal non plus.

A ironisé White avant de nous lancer une grenade… L’objet a fait plus de rebonds qu’une passe de Matuidi avant d’exploser.

L’impact a fait exploser la pièce comme dans une superproduction hollywoodienne. On a tous été projetés sur plusieurs mètres, je n’avais jamais vu une telle puissance.

Micky s’est relevé direct et a sorti à nouveau son sabre, Papyss 92i a fait la même de son coté.

White lui avait disparu.

Dims a crié :

– Vous jouez à quoi avec vos sabres les mecs ? Vous allez vous blesser !!

La situation devenait incontrôlable.
Papyss a répondu à Dims :

– Je m’occuperai de toi après Traître.

Papyss Ünkut c’était le mec du 92i tout le monde voulait sa peau, tout le monde parlait sur le net, alors que pour l’avoir il suffisait juste de se rendre au Ünkut de Chatelet car il était vendeur là bas.
Miky et Papyss se sont fixés du regard comme dans les westerns.

– Ne te mêle pas de ça.

A averti Noah Lunsi.

– Ces 2 hommes sont des « Bretteurs« .
– Ha.. Des Bretteurs sur gages ?

Sah je savais pas trop ce que c’était des bretteurs.

– Non des bretteurs ce sont des épéistes qui.. Hey tu sais quoi ? Nique ta mère.

Il parlait trop mal j’ai pris du sable par terre et je lui ai jeté dans les yeux comme Ashour, direct il s’est rué sur moi.

C’était une petite chiffonnade mais on a été interrompu par un renoi qui portait un mec inconscient sur ses épaules.
Il se tenait sur le haut d’un perchoir :

L’Argent c’est bien, le respect c’est mieux Gros.

C’était Kennedy.
Outré j’ai crié :

– Jure tu portes Mac Tyer sur tes épaules ?

Il a répondu sereinement :

– Je porte la rue sur mes épaules.

Et il a sauté au milieu de Moi et Noah en balançant le corps de Mac Tyer. J’ai annoncé le plan :

– Noah Rattrape Mac Tyer avant sa chute, je m’occupe de Kennedy.

Kennedy a sorti un marteau géant de son sac Reebok tandis que j’étais en pleine course vers lui, j’allais me faire assommer comme dans Niky Larson.

Le coup est parti ébranlant toute la pièce mais rien ne s’était passé.. Fababy se tenait entre moi et mon adversaire tel Le Phoenix, le marteau avait atterri sur son crane mais il a pas bougé d’un pouce.

Avec étonnement Kennedy a demandé :

– Alors c’est toi la balance dont Curtis nous a parlé ?

Fababy a répondu sur le ton du défi :

– Je suis une balance normal que je pèse plus que toi

Il venait de sortir une réplique de fou en débarquant sur une musique de fou comme dans les mangas.

De plus il faut savoir que le crâne de Fababy était réputé pour sa solidité et avec plus d’expérience la catapulte infernale aurait pu réexpédier le monstrueux Gradur directement dans le 59… Enfin si Gradur ne possédait pas de cette technique Sheguey 1 puis Sheguey 2 puis Sheguey3… merde ce mec est quand même allé jusqu’à 6 Sheguey… On dirait qu’il apprenait à compter aux enfants en maternelle.

Pour revenir à notre ennemi Kennedy, ce type avait de la ressource… il a reculé en sautant en arrière, il a posé une serviette Louis Vuitton sur le sol et dessus il a étalé plus d’une centaine de cd.
Pour chambrer j’ai demandé si c’était tous les exemplaires qu’il n’avait pas vendus.
Avec Fababy on rigolait mais on savait pas que c’était vraiment les disques qu’il n’avait pas vendus.

On espérait le meilleur mais on s’attendait au pire.

En vrai Kennedy avait compris que la solidité de la boite crânienne de Fababy rendait son marteau inutile, il avait l’intention de nous découper en lançant ses CDs en guise de freesbee.

Et il a envoyé tous les CDs d’un coup comme des shurikens.
Je me suis mis à couvert aussi vite que dans Time Crisis.

Fababy n’avait pas eu ce réflexe… il gisait sur le sol le corps couvert de cicatrices, se mangeant ainsi son 2ème K.O. de la journée.

Je suis sorti de ma cachette en expliquant à Kennedy que j’avais analysé sa technique et que « c’était bien qu’il utilise ses CDs au lieu de gaspiller des cd vierges ».
Il a ri puis a mis 4 CDs dans chaque mains comme si c’était des éventails, se préparant à lancer à nouveau.

J’ai rajouté :

– L’Argent c’est bien le respect c’est mieux Gros.
– Hein ??

Là j’ai ramassé le marteau dont il s’était débarrassé et je me suis mis en position batteur de base-ball.

Kennedy avait compris où je voulais en venir mais il savait ce qui faisait la différence entre un homme et un lâche Gros.

Et il a lancé ses CDs de toutes ses forces.

Dans le bon timing j’ai frappé dans les CDs avec le marteau, ce qui a tout renvoyé sur lui… Il a été traversé comme Freezer quand il a reçu son propre kienzan. Il était au sol, les bras ballants.

Dans son agonie il a avoué que Booba ne connaissait pas le code de La Rue, que « Les Bonhommes se parlent en face » et il a terminé par :

– Alors MC va te faire niquer toi et tes clashs Gros.

Une fois ce combat terminé Dims est arrivé par derrière il mangeait des chips en buvant une petite canette de Miranda.

Je voulais lui insulter sa grand-mère :

– Mais t’es où toi quand ca se tape ?
– Je regardais le combat Miky vs Papyss, c’était hella » m’a t’il répondu.
– Alors ? C’en est où ?

J’ai demandé inquiet mais j’ai même pas attendu la réponse que j’ai couru vers le lieu du combat des bretteurs.

On a retrouvé Papyss avec un sabre en travers du corps, il était posé contre un mur… il semblait apaisé.
Par contre aucune trace de Miky.
Aucune trace de Noah et Mac Tyer non plus.

En revanche Kaaris se tenait dans un coin de la pièce… les bras croisés, fière allure genre Végéta.
Je lui ai demandé :

– Où est Booba ?
– Je m’en bats les couilles de lui, je fais juste du gros son.
– Mais..
– Il n’y a pas de mais. Je m’en bats les couilles.

Exaspéré j’ai saisi Kaaris par la barbe, je l’ai tiré vers moi et je lui ai mis une patate de toutes mes forces.

On aurait dit que j’avais frappé sur du fer il a rien senti et il a dit sans changer d’expression du visage :

– Allah Y Ster la vieille force que t’as.

– Comment ça Ah Lannister ? C’est ta daronne la Lannister ouais !

J’étais énervé.
D’un coup les portes de la pièce se sont toutes refermées et une voix de mec maléfique a résonné :

– Hahahahaha ! Vous êtes tombés dans mon piège ! Maintenant mourrez de faim pour L’Eternité !

C’était Dosseh, et c’est à cause de ce genre de stratagèmes qu’il avait hérité de son surnom de « Dosseh La Famine ».
J’ai répondu que nous sortirons de ce lieu maudit aussi rapidement que lui-même est sorti du Rap-Game.

Il devait être vexé parce qu’il a plus répondu.. Ca faisait une heure.
Dims m’a dit en mangeant son paquet de chips et en buvant sa canette de Mirinda :

– Crunch ! Crunch ! Mais on va mourir de faim là ?

.. J’ai même pas rep.
Soudainement le Destin avait fait renaître L’Espoir par la fenêtre.. Une grenade a rebondi dans la pièce, j’ai crié :

– A COUVERT !

L’explosion a fait voler tous les murs, une scène digne de La Guerre du Vietnam… Et quand La Brume s’est dissipée, j’ai lâché un sourire en reconnaissant une silhouette familière… C’était celle de White.


#7 (White)

Dosseh il était de mon équipe mais des fois j’trouvais qu’il était trop excessif. J’étais outré par son stratagème, vraiment.

– Doss’ qu’est ce tu fais là ?!
– Bah quoi ?
– On est pas dans Saw là.
– Lol… « Attendez calmement quand l’ennemi est fébrile, soyez repus quand l’ ennemi crie famine. » Lei-Wulong : l’art de la guerre.
– Bon déjà c’est pas Lei-Wulong c’est Sun-Tzu.
– Mais non ?
– Ben si
– Bah c’est qui Lei Wulong alors ?
– Rien à voir c’est un personnage dans Tekken™.
– Ahh même il ressemble à la mort à Jacky-Chan là ?

– Ouais voilà c’est lui, même quand tu pressais deux fois X il env… Non mais vas y on s’en fout d’ça, sors les d’là !
– Mais non on a des ordres mon pote !
– Ok gros malin et comment on récupère Macari si tout l’monde meurt ?

Et là le p’tit Curtis a rappliqué de nulle part avec Micky sur le dos, il l’a étalé par terre comme un morceau de viande.

– J’l’ai trouvé tal’heure, le mec il marchait normal avec une épée dans l’corps mdr vous êtes des oufs la vie.

Parfait Micky allait être notre monnaie d’échange pour récupérer Macari, manquait plus qu’à sortir Kaaris du piège et lui proposer le marché.

– Vas y passe moi une grenade.

Ai-je dit l’air pensif.
C’est donc à ce moment là que j’ai balancé l’explosif dans l’hall.
Les murs ont cédé et les membres de la #TeamKaaris sont sortis en toussant, on les a évacués comme des pompiers new-yorkais.

– On dirait bien que la date de ta mort a été reportée.

Lança Booba à Kaaris.

– L’ange de la mort dans la peau (dans la peau).

Lui répliqua-t-il.
Booba a repris fièrement :

– Grand mère sait faire un bon mafé j’l’ai sur le torse gros !

Et quand Kaaris a répondu :

– C’est ta grand mère qui t’a dit qu’t’allais y arriver ? C’est qui, c’est Madame Soleil ?

Direct Booba lui a rentré une patate dans la gorge, c’était grave inattendu… Apparemment ça l’avait vexé.
J’étais excédé par leur charabia, je les ai séparés et j’ai tenté d’être concis :

– Écoute Kaaris on a Micky avec nous, les choses sont simples : Micky contre Chris Macari.
– C’est qui Micky ?
– C’est l’moment de jouer là Kaaris ?
– C’est pas parce que tu n’joues plus que le jeu s’arrête.

Mais quand j’ai ramassé une poutre et que j’allais lui enfoncer dans l’thorax, il a dit :

– Mdrrr non c’est bon calme poto,
93270 Sevran rougemont sur le toit du bâtiment B ce soir a 00h00.
On procède à l’échange, chacun a l’droit d’y emmener deux hommes.
– Elie c’est bon pour toi ?

Lui ai-je demandé :

– Demain c’est la guerre Morray, deux hommes hein ? Ahaha ouais ouais.

Puis chacune des équipes a rejoint ses véhicules respectifs pour retrouver sa base.
Tout l’monde a évidemment compris que la bataille finale allait se dérouler sur ce toit.

Louis est monté dans ma caisse , il avait une requête :

– White j’ai besoin de toi
– Comme la fois ou je t’ai sorti de taule tu veux dire ? Ou celle où je t’ai tiré d’une fusillade ?
– Mdr tu t’rappelles quand on a bossé pour la Foolek empire ?

C’était grave chaleureux comme conversation, c’était le genre d’ambiance à faire griller des marshmallow autour d’un feu de camp.

– Allez crache le morceau.

Ai-je repris plus sérieusement.

– La balance là.. C’est Youss Ricky hein ?
– D’après la signature du sms.
– Ok… T’es avec moi ?
– Pour ?
– Faut qu’il paye man.
– Quoi? Tu veux l’buter ?
– …
– Fait chier Louis, je m’étais juré d’arrêter ce genre de conneries
– Attends man tu viens de faire sauter tout un immeuble avec une grenade et tu m’dis ça ?
– Lol vas-y il habite où ton gars ?

C’est ainsi qu’on s’est retrouvé dans le 92 plus précisément à Asnieres chez ce fameux Youss Ricky.

Je me gare devant son domicile : une petite maisonnette avec un jardin mal entretenu et une paire de Nike Cortez™sur le palier.

– Bon je t’attends ici, va régler tes affaires t’as 1/2 heure, après faut qu’on s’arrache fissa au rendez-vous.
– Ok, si dans 1/4 d’heure max j’suis pas là t’interviens.

Louis est sorti du véhicule en enfilant sa capuche puis s’est introduit chez son ex-ami.
Moi j’ai allumé la radio en tentant d’me relaxer sur un bon petit morceau a l’ancienne : « Let the music play » de Barry Blanc.

Les minutes défilèrent et à 14 minutes et 34 secondes je m’apprêtais a rejoindre Louis dans la baraque quand soudain Youss Ricky traversa la fenêtre de sa cuisine comme dans les films d’action.
Il était sorti en explosant la vitre c’était époustouflant, y’avait des éclats de verre de partout.
Il a plongé comme Ian Thorpe puis il a atterri en roulade dans l’herbe avant de détaler.

Louis est sorti à toute patate en criant :

– WHITE ATTRAPE LE IL S’ENFUIT !!!!

C’etait l’feu, on a commencé a l’courser dans la ville comme des malades.
Ça jetait des poubelles pour nous déséquilibrer, ça traversait des autoroutes, ça bousculait des gens, rien qu’on lâchait des :

– Youss arrête toi !

En zigzaguant entre les véhicules à pleine vitesse comme dans Le Flic de Shangaï.

Mais au bout de 5 minutes la cavale prit fin de manière dramatique.
Youss avait une bonne pointe de vitesse il nous avait largués de 100 mètres et il s’est retourné pour nous faire des bras d’honneur… A ce moment là il y eut un long Klaxon et putain… Il s’est fait tamponner de plein fouet par un semi-remorque c’était impressionnant, son corps a ricoché 8 fois sur l’bitume avant d’se briser contre un réverbère.

Louis a commencé à s’avancer vers sa dépouille, j’étais dépassé :

– Tu vas où là ?
– Je vais vérifier son pouls.
– Mais t’es sérieux là ?!! Il est mort ouesh !

Je l’ai tiré par le bras, fallait faire vite avant d’être mêlés à des histoires de « non-assistance a personne en danger » ou une connerie du genre.

En plus, 00h00 approchait, c’était l’heure d’aller au charbon.

On est retourné dans ma caisse et j’ai démarré en 2nde (ce que les anciens appellent « un démarrage hold-up ») direction S.e.v.r.a.n.

Sur l’chemin Louis était dans un état second :

– Mdrrrr t’as vu comment il s’est enculé ?
– Oui Louis mais il est mort maintenant, il ne faut plus en parler.
– Ouais t’as raison… Mais t’as vu comment il s’est enculé quand même ?

J’vous passe les détails du trajet.
00h03 nous sommes au pied de l’immeuble, on entendait pas un chat.

– T’es sûr que c’est là gros ?

M’a demandé Louis.

– Ouais ils sont censés être sur le toit, allons voir.

10 étages plus tard, on empruntait une issue destinée aux techniciens d’EDF et nous étions sur le toit.
Et là… Je n’avais jamais vu de ça ma vie.
UN BORDEL MONSTRE !!!
Il devait y’avoir au moins 100 personnes.
50 d’un côté 50 de l’autre, ça allait s’enculer comme dans Crows Zéro.

– Ouais bah ouais « on va juste procéder à un échange »

A dit Louis d’une manière plus qu’ironique.

Y’avait des mecs en armure, des mecs en toge c’était du n’importe quoi.
Le groupe NTM, Solaar, IAM, ce genre d’antiquité… même Fred Musa il avait rappliqué avec un arc et des flèches.

Y’avait des mecs complètement inconnus et qui n’étaient concernés ni de près ni de loin par cette affaire.
En fait j’crois que tout ceux qu’avaient un 1 vs 1 à régler s’étaient donné rendez-vous sur ce toit.

Ça hurlait des insultes salaces en brandissant des torches et des fourches comme au Moyen-âge.
C’est Dosseh qui était à la tête de la #TeamBooba, il a envoyé un messager vers la #TeamKaaris à l’autre bout du toit mais ce dernier a fait une chute vertigineuse de 45 mètres.

– Quoi ils l’ont jeté du toit ??
– Mais ouais Doss’ ! Ça l’a poussé Il s’est accroché au bord avec une main et y’a un mec qui a écrasé ses doigts pour qu’il lâche !
– Comme Mufasa genre ?
– Mufa.. qui ?
– Mufassa ouesh le daron de Simb… ARRRGH ON Y VAAAAAAA

La réponse était claire : c’était la guerre.

Là tout le monde s’est rentré dedans en criant, c’était barbare comme dans Braveheart. Moi et Louis on cherchait Booba et Kaaris dans ce merdier pour mettre fin à ce carnage.

On avançait en esquivant des coups d’masse, rien qu’on lâchait des front-kick pour se frayer un chemin.


#8 (Louis)

J’étais comme John McLane dans Die Hard 3 Une Journée en Enfer.. C’était une sale journée.

– Mon ancien pote Youss Ricky me l’avait mise jusqu’à la sciatique.
– Et pour couronner le tout Noah Lunsi n’avait même pas réussi à rattraper Mac Tyer pendant sa chute… Le Rénéralé s’est étalé sur le sol. Et depuis quand j’appelle Noah il me dit qu’il est à Kinshasa avec de la famille.

Mais bref là j’avais un gros cas de figure à traiter.

Sur le toit c’était noir de monde et rempli de noirs.

Ça criait comme les fans de Rohff quand ils se sont mangés un plan à Urban Peace… On aurait dit la bataille finale dans Le Seigneur des anneaux. Ça allait s’enculer méchamment façon Kick-Ass 2.

Les 2 camps s’étaient réunis à chaque extrémité du toit :
Therapy en personne était venu en Général Manager des armées pour prêter main forte à son protégé.

Wallah Therapy il était venu avec un bandeau de pirate sur l’œil droit à cause d’une conjonctivite mais on aurait grave dit Le Gouverneur.

Il avait réuni tout les pro Kaaris :
Le Ghetto Fabulous Gang incluant Alpha 5.20.
+ Des personnes qui en voulaient à Booba à cause de ses pics : Sully Sefil le rappeur disparu.
+ Le petit et faible Willy Denzey surnommé « Le Petit et Faible »
+ Sindy de la Team BS qui se vantait d’avoir trop d’adversaires.
+ Les Tragédie
+ Tonton Marcel
+ S.I.N.I.K dit « Malsain L’Assassin » ou encore « L’Assassin qui rappe »
+ Bizon qui venait de sortir de prison.
+ Dixon de la Banlieue Sale qui avait un compte à régler.
+ Des mecs personne ne les connait ils font même pas de rap mais ils disent que Booba il fait pas croquer.

De l’autre Dosseh La Famine avait habilement consolidé les relations de B2o pour se créer une armée de fou dont :
La Sexion D’Assaut en mode X-Men avec Maitre Gims Tah Cyclope, Black Mesrine avec ses gros yeux, JR O Chrome, Maska Le Blanc et même Lefa qui est sorti de sa retraite
+ Niro
+ Tony Parker
+ Brahim Tavarez le clone bienveillant, je précise « Bienveillant » car c’était Booba l’original malveillant… En général c’est l’inverse le clone est maléfique mais Booba il faisait tellement des trucs hram que parfois même son jnoun criait :

– WESH C’EST MOI QUI TE POSSÈDE OU C’EST TOI QUI ME POSSÈDES ?!

+ des fans sortant de leur anonymat comme @SaintBooba ou encore @BoobaClash, des suceurs de premier ordre
+ Alonzo le mec qui joue avec de L’Alcool en boite
+ Souleymane Diawara à la base qui venait parce qu’il pensait qu’il y avait une soirée tranquille sur le toit.
Et Tarek Benattia, il avait pas apprécié le « Allah Y Ster » de Kaaris sur sa soeur. En plus c’est dommage cette phrase parce qu’il kiffe Kaaris mais le gars a déconné.
Tous portaient du Ünkut et tous étaient prêts à mourir pour leur maître.

Therapy a pris la Parole et a annoncé :

– J’espère que vous avez bien mangé !! Car ce soir ON DINE EN ENFER !!

Et ça s’est foncé dessus comme dans Gang of New York.
Ça se frappait sur la musique de « This Hoes Aint Loyal » de Chris Brown feat Lil Wayne x French Montana… C’était bien choisi.

Gims ce gamin il a couru direct vers Sindy de la Team BS et il lui a rentré que des pêches dans le ventre, elle faisait : « Huuurrr ! Huuurrg ! » Comme dans Street Fighter.

Willy Denzey a crié :

– STOP ! And Listen Up !

Tout le monde s’est arrêté.. Même le temps s’est arrêté.

– Hey toute la journée c’est ça que des embrouilles ! Hey il y a rien d’intéressant Ici ! Hey ca rend ouf !! Une ile de K-Sos !! Hey merde ! Franchement ils abusent ! Wallah venez on se casse…

Et soudain personne a compris il a recrié :

– Wallah vous allez voir qui je suis !

Et il a mis un gros coup de poing dans une porte la détruisant sur le champ. Après il est descendu et il a expliqué à Therapy que sa mission c’était d’apaiser les tensions sur cette île mais que là c’était plus possible.

30 secondes après son départ la bagarre générale a reprit mais ça a encore plus dégénéré. Ça frappait en criant genre Spartacus ça se balancait par dessus le toit, ça se la mettait pour de vrai.

Un moment Sinik rentrait que des ground and pound sur Maska Le Blanc, ils se battaient pour la suprématie blanche dans le Rap Francais.
Même dans Sa Majesté des Mouches c’était soft comparé à ce soir là… nombreuses furent les victimes.

J’ai demandé à White :

– C’est normal qu’il y ait un drapeau de L’Algérie qui flotte au milieu de ce bordel ?

Il m’a interrompu car il venait d’apercevoir les 2 responsables de cette guerre civile se tenant plusieurs estrades en hauteur.
Booba et Kaaris s’étaient rejoints sur un présentoir encore plus haut pour régler leur querelle définitivement.

J’ai dit à White :

– Ah ouais ils vont régler leurs comptes en haut d’un pipeline… C’est semblable à Goldeneye avec James Bond et son ex-pote Alec Trevalyan.

White m’a calmement répondu que plus haut Booba et Kaaris allait grimper plus dur sera leur chute.

Il avait raison je réfléchissais à ca pendant que ça se tapait en bas et qu’on montait les échelles pour rejoindre Booba et Kaaris.

Booba déjà il avait presque 40 ans et il se comportait comme un geek.

Kaaris lui, à part dire qu’il s’en battait les couilles sur des plateaux TV je savais pas il voulait quoi.
Lui aussi il avait cherché la merde en envoyant des métaphores où ça parle de « Soleil assez haut » et de « Tête du Roi » pour clasher Booba en subli.

Miskine eux 2. Pour les vaillants, Kaaris et Booba ne devaient pas continuer d’exister.

Quand on a rejoint le plus haut du toit la vue était superbe, le panorama grandiose… On pouvait y apercevoir la Lune.

Concernant le combat des titans trentenaires, Booba était en difficulté.
Les 2 opposants étaient au sol au corps-à-corps, Kaaris avait le dessus il a nargué :

– Tu te bats mieux que tu baises.

Là il y a eu un silence, ils nous ont aperçus Moi et White.
On était pas sûrs de bien avoir entendu mais on a fait Krari on parlait de Mastermind, le nouvel album de Rick Ross.

Ils avaient l’air gênés les 2 ne savaient plus où se mettre.
C’est là que j’ai vu que La Fouine il avait raison sur Booba :
il faisait du TaekWondo, de la Boxe mais il savait pas se per-ta.

De toute facon Booba disait souvent que « si il perdait un tete-à-tete il allait tirer sur son adversaire »… alors il a reculé de 3 pas et il a retiré son bras droit en fixant Kaaris.

Désormais à la place du bras droit Booba avait un canon scié, c’était époustouflant. Il a crié :

-Je te tire dessus comme Cobra Brraaa ! Je danse plus la Hype.

Un rayon laser a traversé toute la longueur du toit.
Kaaris a perdu l’équilibre il allait chuter dans le vide.
White a crié :

– Noooooooon !

Mais Kaaris s’est écrasé 40 mètres plus bas sur une voiture, comme dans Collatéral.

White a engueulé Booba en lui disant qu’il était complètement malade, il a juste repondu avec serenité.

Le savoir est une arme je suis calibré donc je suis pas teubé.

Putain j’avais envie de gifler son crane d’oeuf.
La Police alertée par le tapage s’est dirigée vers le lieu du combat.
Ça s’est dispersé en criant « Policia ! ».

Ça courait de partout, certains combattants se mangeaient des petites balayettes pendant leurs fuites.

Booba s’est enfui par hélicoptère, Mala était venu récupérer sa nourrice… il ricanait en disant qu’il était dans les airs et nous dans les bouchons.

Avec White on a réussi à s’extraire sans même courir, il sufissait de passer au travers des keufs sans porter de T-shirts « Unkut » ou « BTTF ».

La plupart des soldats de Kaaris sont tombés pour « Dégradation matérielle » et « réunions de malfaiteurs ».
Therapy a pris une peine de fou pour « Incitation à la violence ».
Des membres quelconques de La #TeamKaaris ont été entendus pour le kidnapping de Chris Macari… Toujours disparu à ce jour.

En ce qui concerne les pirates de Booba eux c’était plus grave :
Dosseh a pris du sursis pour « Séquestration » et les principaux autres membres du 92i ont pris du ferme pour « Tapage nocturne » et « Tentatives de meurtre ».

Des membres quelconques du 92i ont été entendus pour le kidnapping de Miky… Toujours disparu à ce jour.

Kaaris avait survécu à sa chute, c’était un de ces nègres qui persistent jusqu’à ce que les ténèbres s’éclaircissent.

Et il allait en avoir besoin de cette persistance.. Car son médecin lui avait annoncé pour 9 mois de rééducation, soit un rétablissement après La Coupe du Monde 2014.
De plus il suivait maintenant un régime strict à base de figues et de raisins secs.

Avec White on avait besoin de prendre du recul avec tout ça.
Peu après ces événements j’ai pris un avion pour Chicago.

… L’OPJ qui m’a eu au téléphone quelques jours plus tard m’a dit que ça s’appelait une cavale mais wesh j’allais pas annuler mes vacances pour répondre à une convocation de Police.

Mdrr c’est aussi à Chicago que j’ai appris que Booba avait remplacé Chris Macari (Porté-Disparu) par Glenn Smith qui voyait le passage de La Banlieue Sale au 92i comme une promotion dans sa carrière.

White de son coté menait une existence paisible et jouait régulièrement au golf sous une autre identité, dans une zone pavillonnaire près de Pavillon-Sous-Bois.

Fin du clash, comme Jay-Z et Nas.

On se revoit après mes vacances à Chicago. #TheEnd

5 réflexions sur “CHRONIQUE KAARIS VS BOOBA : LA MOITIE D’UN POTO C’EST LA MOITIE D’UN TRAÎTRE.

  1. bdoublep dit :

    Tes lyrics sont lourds Morray, t’as l’écriture vraiment Izi
    T’es au même niveau que Agatha Christie, Amélie Nothomb, Chair de poule ou encore Le club des Cinq et jte l’ré-pé-trais pas

    Bref continue tes storys

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s